Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 00:40
Les Très Riches Heures, Avril.







L'arrivée du printemps, espoir d'une nouvelle vie. L'herbe est verte et un couple nouvellement formé et promis, s'échange une bague au premier plan du tableau, accompagné par les amis et la famille. Le château est une autre possesion de Jean de Berry, c'est le château de Dourdan. Ce tableau, réalisé par les frères Limbourg entre 1410 et 1416, représente, dans un décor de renaissance printanière, une scène de fiançailles princières, probablement celles du Duc Charles d'Orléans et de Bonne d'Armagnac, petite-fille de Jean de Berry, célébrées le 18 avril 1410 à Gien. Charles a chanté Bonne dans une ballade (no47):

"Pour le plus heureux sous la nue
Me tiens quand m'amie m'appelle
Car en tous lieux où est connue

Chacun l'appelle la plus belle.
Dieu doint (Que Dieu me donne) que, malgré le rebelle
Danger, je la voie briefment
Et que de sa bouche me die
Ami, pensez que seulement
C'estes vous de qui suis amie".

Les fiancés échangent leurs anneaux devant deux témoins, tandis que deux élégantes suivantes cueillent des fleurs. Plus petit, derrière le groupe, on reconnaît un fou de cour. Le printemps, qui exprime la beauté, la joie, et le bonheur, concourt à la réussite de la fête chevaleresque, qu'exalte la splendeur des couleurs et de la lumière: la clarté est la valeur esthétique essentielle de l'aristocratie médiévale.
Le château, auquel sont accolées les maisons du bourg, est difficile à identifier. On pense à l'ordinaire à celui de Dourdan qui appartenait au Duc de Berry depuis 1400, et dans ce cas, la rivière qui coule au pied du château serait l'Orge. Mais peut-être est-ce celui de Pierrefonds, propriété du Duc d'Orléans: nous aurions alors au-devant, l'Etang du roi, et sur la droite, le Parc, comportant un bâtiment et un verger entouré de murs.
Froissart, dans ses Chroniques, insiste sur la beauté des châteaux du Duc de Berry, et sur leur décor intérieur. Le château, s'il doit permettre d'exercer le pouvoir, l'exprime et le magnifie tout autant. De plus, s'opposant à la ville grouillante et à la campagne menaçante, il offre le cadre d'un monde clos et protégé d'où le pleuple est exclu.

Dans la peinture du groupe princier, les frères Limbourg ont apporté une attention particulière à l'équilibre de la composition, au paysage qui fait son apparition, aux oppositions de couleurs, à la somptuosité des vêtements, révélatrice du pouvoir (la livrée du jeune prince est semée de couronnes princières). La manière de les porter classe les personnages et exprimes leurs qualités morales autant que leur noblesse. L'expression des sentiments est bien rendue: la fiancé regarde amoureusement sa promise qui baisse les yeux. Dans cette scène courtoise, qui est un dialogue réglé entre les deux sexes, la femme ne devait pas être parée comme l'homme. Le costume féminin a conquis sa singularité dans les sociétés princières du XIVème siècle.
Une des deux suivantes porte une houppelande, qui apparaît autour de 1390 et se maintient jusque vers 1440. Elle n'est pas ouverte devant ni fendue latéralement comme celle des hommes. La ceinture de tissu, bouclée dans le dos, est placée juste sous les seins. Les manches sont "ouvertes", amples, soit "closes" resserrées aux poignets. La houppelande est taillée dans un drap de laine ou d'or, un satin ou un velours figuré, qui sont fréquemment fourrés.
Quant à la coiffure, à partir de 1380-1390, les oreilles sont dégagées et la chevelure est réunie sous une coiffe. Pour mettre en valeur le front, les cheveux, séparés par une raie médiane, soit tirés en arrière; cependant, on peut les porter épars sur les épaules. Le bourrelet d'étoffe, rembourré de coton ou d'étoupe, s'ajoute à la coiffe au début du XVème siècle; il peut être brodé, orné de plumes ou de chatons.



Iconographies des douze mois ici :

http://vivre-au-moyen-age.over-blog.com/album-1045928.html

Partager cet article

Repost 0
Jehanne - dans L'Art au Moyen âge

Présentation

  • : Vivre au Moyen âge
  • Vivre au Moyen âge
  • : Le blog vivre au Moyen âge a pour but de renseigner le lecteur sur les us et coutumes du Moyen âge. Les articles et iconographies publiées dans ce blog sont le fruit de mes recherches sur internet et dans les livres . Je ne suis pas auteur des textes publiés qui sont des citations extraites de mes trouvailles. Bon voyage dans le temps !!!!
  • Contact