Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 08:30
Histoire du livre et de l'enluminure.



1163269289.jpg


L'encre d'écriture.

Elle est noire ou brune, suivant sa composition . Les encres de couleur, beaucoup plus chères, ne servent que pour les titres ( rouge = minium,...)
L'encre noire la plus simple est du noir de fumée soigneusement pilé et mis en suspension dans l'eau . Elle existe depuis la plus haute antiquité . La teinte résiste bien à la lumière mais est fragile à la manipulation.

Les encres métallo-tanniques sont très résistantes à l'humidité et ne bavent plus une fois sèches . Le principe est d'utiliser les tanins présent dans la plupart des végétaux ligneux . Après décoction ou ébullition, on obtient un liquide brunâtre qui doit être concentré par évaporation . cela peut servir d'encre tel quel, mais la couleur sera pâle et fragile. La méthode la plus archaïque pour la stabiliser est de plonger un morceau de fer ou de cuivre chauffé au rouge dans le liquide . Sinon, on utilise une pincée de vitriol ( attention : avant le XIVème siècle ce terme désigne un sulfate et non l'acide sulfurique !). On ajoute ensuite un peu de gomme arabique ou de colle de peau pour épaissir.



galle.gif


L'encre devient alors plus noire et stable . Les tons diffèrent suivant le végétal employé . Selon mes expériences, de très nombreux végétaux peuvent s'employer , avec plus ou moins de bonheur évidemment...
Traditionnellement , la substance la plus utilisée est la galle de chêne ( chêne se dit "tann" en gaulois et en breton - d'où le terme "tanin"). L'encre, presque grise quand on écrit, devient bien noire en sèchant - surtout sur le parchemin . Il existe des quantités de recettes à base de galles.


galles.jpg



Les couleurs.

Les ingrédients les plus divers et les plus incongrus ( vin, urine, miel, oeufs, insectes,...) entrent dans la fabrication des couleurs . Comme pour une recette de cuisine, deux personnes suivant les mêmes consignes obtiendront des résultats très différents . La normalisation des teintes reste donc une idée très théorique.


flacons.jpg

rouges

  • cochenille (insecte broyé qui de nos jours sert surtout à colorer la charcuterie..)
  • pourpre (extrait du coquillage de méditerranée : murex - la pourpre vaut très cher, et à Rome était réservée aux empereurs)
  • garance ( plante méditerranéenne utilisée jusqu'au XIXème siècle pour teindre les pantalons des soldats de l'armée française) - la garance servait surtout en teinture, mais aussi comme pigment pour la peinture depuis la fin du moyen-âge
  • le cinabre ou vermillon : est un sulfure de mercure - on en trouve du naturel, mais depuis le milieu du moyen-âge on savait le synthétiser en chauffant du soufre dans du mercure.  

jaunes.

  • orpiment (roche contenant de l'arsenic, très toxique, peut donner l'illusion de l'or )
  • ocres (terres naturelles ou brûlées, allant du jaune brun à l'orange)
  • fiel de carpe (bile)
  • safran (pollen d'une variété de crocus)
  • sève de chélidoine (voir photo)


chelid.jpg


bleus

  • lapis-lazuli ( roche bleu foncé, extrêmement chère )
  • azurite (roche bleue plus claire ou parfois foncée, suivant sa provenance)

verts

  • malachite ( roche naturellement vert foncé )
  • vert de gris ( acétate ou autre sel de cuivre )

    blancs
  • céruse ( pigment blanc très toxique, contenant des sels de plomb).                 

Les feuilles métalliques.


L'or est le plus réputé , mais l'argent et les alliages sont aussi utilisés .
Des plaques métalliques empilées entre des feuilles sont battues au marteau sur une enclume par un artisan spécialisé (batteur d'or) . Au bout de plusieurs jours de travail on obtient des feuilles d'une épaisseur infime ( de l'ordre de quelques microns ) qui peuvent être collées sur un dessin par une technique très délicate . On polit ensuite avec une agate ou une dent de sanglier, de loup,...

De nos jours, les feuilles métalliques sont souvent employées sur des meubles (glaces, fauteuils,..) et sur certains bâtiments publics ( dôme des Invalides,...)


1169036740.jpg






Photos entête et bas de page brunehaut.

.


Partager cet article

Repost 0
Jehanne - dans Les livres au Moyen âge

Présentation

  • : Vivre au Moyen âge
  • Vivre au Moyen âge
  • : Le blog vivre au Moyen âge a pour but de renseigner le lecteur sur les us et coutumes du Moyen âge. Les articles et iconographies publiées dans ce blog sont le fruit de mes recherches sur internet et dans les livres . Je ne suis pas auteur des textes publiés qui sont des citations extraites de mes trouvailles. Bon voyage dans le temps !!!!
  • Contact