Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 22:07
Parthenay (Deux Sèvres).









Au coeur de la Gâtine, terre de granit et de forêts irriguées de nombreux cours d’eau, Parthenay s’est développée sur un éperon rocheux inscrit dans un méandre du Thouet.

Les environs de Parthenay sont occupés dès la Préhistoire, mais le site même n’a livré aucune trace d’occupation avant le Moyen-Age. L’église Saint-Laurent est la plus ancienne de la ville. Elle conserve des fragments de l’édifice roman, sans doute contemporain du premier château cité vers l’an mil et dont on ne connaît pas l’emplacement.

A l’extrémité du promontoire rocheux qui porte la ville s’élève le château du XIIIe siècle. La boucle de la rivière l’enserre au nord et à l’ouest ; des fossés profonds taillés dans le granit l’isolent sur les autres côtés.
La muraille flanquée de grosses tours rondes domine le quartier Saint-Jacques. Des remparts destinés à porter des canons la renforcent à la fin du Moyen-Age.

Dès le début du XIIIe siècle, trois lignes de fortifications hiérarchisent l’espace urbain : l’enceinte de ville, qui enclôt l’ensemble de l’éperon rocheux, l’enceinte de la citadelle, isolant le quartier politique et religieux de la haute ville, et le château.

Le chemin de Saint-Jacques de Compostelle traverse la ville du nord au sud. Le souvenir du passage des pèlerins, nombreux dès le XIIe siècle, est encore très présent dans le paysage urbain. Avant d’entrer dans la ville, ils pouvaient se recueillir dans l’église Saint-Jacques. Passant le pont Saint-Jacques et la porte de ville du même nom, les pèlerins remontaient la rue de la Vau Saint-Jacques, principale artère de la ville médiévale.
Echoppes et auberges s’ouvraient pour eux au rez-de-chaussée des maisons à pans de bois.

Comme dans beaucoup de villes médiévales, l’activité économique s’organise par quartiers. Du Moyen-Age au XIXe siècle, les tisserands et leurs ateliers s’installent au bord du Thouet, dans le quartier Saint-Jacques.
On y cultive des plantes tinctoriales, comme la guède. Les draps sont vendus sur les étals des maisons à pans-de-bois, et exportés dès le XIIe siècle dans toute la France. Une autre activité artisanale est née de la rivière : les tanneries et les moulins à tan se regroupent dans le quartier Saint-Paul.
Le prieuré de Saint-Paul est fondé à la fin du XIe siècle par le seigneur de Parthenay pour favoriser le développement d’un bourg.

A la fin du Moyen-Age, la ville semble presque figée à l’intérieur de ses anciennes paroisses. Le quartier Saint-Laurent en la haute ville est le cœur de l’activité commerçante.
La basse-ville correspond au quartier Saint-Jacques dont les maisons sont parfois reconstruites au XVIe siècle.
Mais la Renaissance ne laisse pas d’édifice remarquable à Parthenay, et l’urbanisme ne connaît presqu’aucune évolution à l’époque classique.

C'est au XIXe siècle que la ville se développe à l'extérieur de ses anciennes murailles.
Les grands boulevards et les places qui enveloppent le centre ville empruntent le tracé des anciens fossés.
De nouveaux quartiers sont créés, et des activités industrielles se regroupent autour de la gare après 1880.
Les places et avenues sont alors aménagées, les édifices publics reconstruits : hôtel de ville, tribunal de justice, halles, théâtre, kiosque.






Source Association Atemporelle.

Partager cet article

Repost 0
Jehanne - dans Patrimoine

Présentation

  • : Vivre au Moyen âge
  • Vivre au Moyen âge
  • : Le blog vivre au Moyen âge a pour but de renseigner le lecteur sur les us et coutumes du Moyen âge. Les articles et iconographies publiées dans ce blog sont le fruit de mes recherches sur internet et dans les livres . Je ne suis pas auteur des textes publiés qui sont des citations extraites de mes trouvailles. Bon voyage dans le temps !!!!
  • Contact