Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 11:35

La Bonneterie.








Ouvrages que comprend la Bonneterie.

On appelle ouvrage de Bonneterie, les Bonnets, les Bas, les Gants, les Camisoles, les Chaussons, les Caleçons, et autres ouvrages semblables, faits au métier, au tricot ou à l'aiguille, soit avec de la soie, de la laine, du fil de chanvre et de lin, du poil de Chameau et de Castor, du coton, et d'autres matières semblables.



Bas d'autrefois.

Les Bas portoient autrefois le nom de Chausses, et n'étoient faits que de Drap, ou de quelque autre étofe de laine drapée, dont le trafic se faisoit à Paris par des Artisans qui se nommoient Drapiers-Chaussetiers. Mais depuis qu'on s'est attaché à faire des Bas au tricot, et qu'on a trouvé la manière d'en fabriquer sur le métier avec de le soie, la laine, le coton, etc. la mode des Bas d'étofes s'est presque entièrement perdue.

Ces deux sortes de Bas, qui sont aujourdhui en usage par toute l'Europe, sont des espèces de Tissus formés d'un nombre infini de petits nœuds, ou manières de bouclettes entrelacées les unes dans les autres, auxquelles on donne le nom de Mailles. La Maille est une très belle invention, et dont le travail est fort simple et fort commun, parce qu'on trouve partout des mains prêtes à en montrer l'assemblage.



Bas brochés ou au tricot.

Les Bas qu'on nomme au tricot, à l'aiguille, ou Bas brochés, se sont avec un jeu de longues aiguilles d'argent, de léton, ou de fer, bien polies, qui en se croisant les unes sur les autres, entrelacent les fils, et forment les Mailles dont les Bas sont composés. C'est ce qui s'appelle tricoter, brocher, ou travailler les Bas à l'aiguille. Quelques-unes prétendent que les François doivent l'invention du tricot aux Ecossois, parce que les prémiers ouvrages au tricot, qui se sont vus en France, venoient d'Ecosse. Mais ce qu'on avance pour le prouver n'est qu'une simple conjecture, un fait qui n'est pas averé.



Bas au métier.

Quand aux Bas au métier, il se manufacture à l'aide d'une Machine de fer poli, très ingénieuse, mais dont il n'est pas possible de bien décrire la construction, à cause du nombre et de la diversité de ses parties. On doit cette invention à un François, qui n'ayant pu obtenir un privilège exclusif, qu'il demandoit pour s'établir à Paris, passa en Angleterre, où il fut magnifiquement récompensé. La prémière Manufacture de Bas au Métier, qui se soit vue en France, fut établie en 1656, dans le Chateau de Madrid, au Bois de Boulogne, près de Paris. On prétend qu'en 1740 il se fabriquoit par jour dans la seule Ville de Nismes, environ 2000 paires de Bas de soie, et 5000 de laine. On compte qu'il y a dans Paris 2500 Métiers de Bas, dans Lyon 1300, et dans la Ville et Jurande de Nisme 4500.

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Vivre au Moyen âge
  • Vivre au Moyen âge
  • : Le blog vivre au Moyen âge a pour but de renseigner le lecteur sur les us et coutumes du Moyen âge. Les articles et iconographies publiées dans ce blog sont le fruit de mes recherches sur internet et dans les livres . Je ne suis pas auteur des textes publiés qui sont des citations extraites de mes trouvailles. Bon voyage dans le temps !!!!
  • Contact