Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 00:19
Le chevalier errant et l'aventure.









Le chevalier fait partie d'une élite, mais il part le plus souvent seul, sans compagnon, quittant l’espace social de la cour pour l’inconnu. Il doit faire sans cesse la preuve de sa valeur et le fait de partir à l’aventure lui offre l’occasion, quel que soit l’adversaire qu’il rencontre, de montrer ce qu’il vaut.
Le romancier Chrétien de Troyes a donné à la chevalerie l’une de ses plus belles illustrations en créant le personnage du "chevalier errant". Au début du Chevalier au Lion, Calogrenant part "en quête d’aventure, seul, armé de pied en cap, comme un chevalier doit l’être" [vv. 174-5]. Au paysan qui lui demande qui il est, il répond : "Je suis un chevalier qui cherche l’introuvable. Ma quête a duré longtemps et pourtant elle est restée vaine."[vv. 356-8] Il ajoute qu’il cherche l’aventure pour mettre à l’épreuve sa vaillance et son courage : en fait il s’agit pour le chevalier de justifier son existence et sa place dans la société. Accomplissement personnel, l’aventure permet aussi de servir la communauté.






Parfois l’aventure survient à la cour : un défi [le Chevalier Vermeil insulte le roi dans le Conte du Graal], un enlèvement [Méléagant enlève la reine Guenièvre au début du Chevalier de la charrette], une jeune fille vient implorer secours [la demoiselle hideuse demande à un chevalier de venir au secours d’une jeune fille assiégée au Mont Esclaire dans le Conte du Graal]. Un chevalier alors, avant les autres, se fait le champion de la cause à défendre et part au loin, traversant forêts, landes et plaines, pour accomplir l’aventure qui lui est réservée. Lorsqu’il revient après avoir réussi l’exploit attendu, il contribue à la joie de la Cour en racontant ses aventures avec force détails.






Parfois l’aventure se présente au chevalier sur son chemin : Yvain délivre ainsi les jeunes filles enfermées dans le château de Pesme Aventure.
Quand l’aventure tarde à se manifester à la cour, celle-ci est morne et paralysée, perd son dynamisme et sa force. Le rôle du roi est alors de susciter de nouvelles aventures comme dans Erec et Enide : il suggère d’engager les chevaliers dans la chasse au cerf ou dans Jaufré où il fait monter les chevaliers à cheval afin de partir vers les aventures qui ne viennent pas à la cour.
Invention littéraire superbe, la recherche de l’aventure structure les romans arthuriens et le personnage du chevalier errant incarne un idéal chevaleresque liant la valeur individuelle et les aspirations profondes de la cour.






Source BNF.



Partager cet article

Repost 0
Jehanne - dans Divers

Présentation

  • : Vivre au Moyen âge
  • Vivre au Moyen âge
  • : Le blog vivre au Moyen âge a pour but de renseigner le lecteur sur les us et coutumes du Moyen âge. Les articles et iconographies publiées dans ce blog sont le fruit de mes recherches sur internet et dans les livres . Je ne suis pas auteur des textes publiés qui sont des citations extraites de mes trouvailles. Bon voyage dans le temps !!!!
  • Contact