Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 10:58
L'Ordre de l'Hôpital.




126026819514.jpeg


L'Ordre de l'Hôpital St Jean de Jérusalem, plus connu sous le nom d'Ordre de Malte, fut fondé en Palestine, en 1113 par Gérard Tenque. Ils desservent des hospices pour les pèlerins, appelés Hopitot, ils y soignent aussi les gens malades ou blessés. Les hospitaliers ne devinrent un ordre militaire que vers 1140, sans toutefois perdre leur rôle hospitalier et se battent comme les Templiers (L'ordre des Hospitaliers se garda d'intervenir au procès du Temple 1307-1314). Portant la croix blanche sur leur manteau noir, les Hospitaliers luttent sans merci contre les sarrasins, et défendent le territoire chrétien depuis d'inexpugnables forteresses, comme le Krak des Chevaliers en Syrie. Chassés de Terre Sainte par la victoire musulmane par la prise de Saint-Jean-d'Acre en Syrie en 1291, ils se réfugient à Chypre en 1291, Rhodes en 1302 puis Malte qui donna son nom à l'ordre.

Après la prise de Rhodes en 1522 par la puissante armée, forte de 300 000 hommes, du sultan Soliman le Magnifique, qui informé par l'un des assiégés de la situation désespérée dans la citadelle, repris l'assaut jusque là infructueux alors qu'il était en train de lever le siège qui durait depuis six mois , le grand maître des hospitaliers, chassés de l'île le 1er janvier 1523, Villiers de L'Isle-Adam, demanda au pape Clément VII un nouvel asile pour l'ordre et, en 1530, Charles Quint leur céda l'île de Malte en toute souveraineté à la condition de poursuivre leur mission en repoussant les Turcs.



Ils prirent alors le nom de "chevaliers de Malte"

Issus de l'ordre des Hospitaliers-de-Saint-Jean-de-Jérusalem à partir de 1530, les chevaliers de Malte organisèrent la défense de l'archipel de Malte en édifiant plusieurs fortifications (fort Saint-Ange, fort Saint-Elme, fort Saint-Michel, etc.) afin de lutter contre les Turcs. Tous ses membres, des nobles de naissance en général, étaient revêtus d'une cape noire ornée d'une croix blanche.


En 1530 aussi, à la suite de la Réforme, l'Ordre se scinde en deux branches : la branche catholique qui prend le nom d'ORDRE DE MALTE et la branche protestante qui conserve le nom d'ORDRE DE SAINT-JEAN. Les deux ordres adoptent comme emblème la Croix de Saint Jean blanche à huit pointes qui rappelle les huit béatitudes du Sermon sur la Montagne (Mathieu V).



Paradoxalement, cet emblème ressemble à l'étoile du compost alchimique au sortir du Premier Oeuvre !

Aujourd'hui les deux branches de l'Ordre restent en relation à l'intérieur de la communauté chrétienne, comme en témoigne la réunion solennelle tenue tous les cinq ans entre l'Ordre de Malte et les différentes composantes de l'Ordre de Saint-Jean réunis dans l'Alliance des Ordres de Saint-Jean.


Sous le règne du grand maître de l'ordre, Jean Parisot de La Valette, les Maltais résistèrent au Grand Siège des Turcs de 1565. C'est l'année suivante, en 1566, que La Valette, la capitale de l'archipel, fut fondée. Dans les années qui suivent l'héroïque défense de Malte, l'ordre atteint l'apogée de sa gloire; dans toute la chrétienté, les nobles cherchent à en grossir les rangs.


Par la suite, les chevaliers de Malte continuèrent leurs luttes contre les Turcs en s'illustrant notamment à la célèbre victoire de Lépante en Grèce (1571) où la flotte chrétienne de la Sainte Ligue (Espagne, Venise, Saint-Siège et chevaliers de Malte) mit en déroute la flotte turque d'Ali Pacha, celui-ci étant jusqu'alors réputé invincible. Les chevaliers de Malte réussirent à maintenir leur ordre militaire dans une relative indépendance; ils possédaient non seulement leur propre armée et leur marine de guerre, mais ils frappaient monnaie, concédaient des prêts à faible taux d'intérêt, ouvraient des banques et envoyaient des représentants diplomatiques dans toutes les cours d'Europe. En réalité, grâce aux chevaliers, les îles de Malte formèrent un petit État souverain qui, de 1530 à 1798, rendit les plus grands services à la chrétienté et fut la terreur des pirates musulmans.


Au cours des siècles, l'esprit des chevaliers de l'ordre de Malte s'altéra et les chevaliers commencèrent à occuper leur temps pour satisfaire uniquement leurs propres intérêts. D'une part, les guerres contre les Ottomans avaient fini par s'atténuer au point où les chevaliers tissèrent même des liens d'amitié avec les Turcs et autres musulmans; d'autre part, le pape n'avait plus besoin de faire appel régulièrement aux services de ces chevaliers.


En 1798, le 71e et dernier grand maître des chevaliers de l'ordre de Malte sur l'île, l'Allemand Ferdinand von Hompesch, se rendit au général Bonaparte après une résistance symbolique. En 1802, les "chevaliers au blanc manteau" et à la croix de Malte furent expulsés par les Britanniques. Aujourd'hui, l'ordre de Malte continue d'être reconnu par l'Église catholique de Rome, mais il ne s'agit plus que d'un ordre de chevalerie ecclésiastique et strictement honorifique.


Lors de la bataille dite de Waterloo, le 21 juin 1815. Les cavaliers de la division du 6ième corps (détachée du corps de Vandamme 3ème,1 100 hommes.), commandé par le général français Jean-Siméon Domon, hussard avant tout, qui s'était illustré à la bataille du mont Thabor (16 avril 1799), furent soignés à la ferme de Mont-Saint-Jean, vaste quadrilatère en briques chaulées, pierres blanches et bleues, qui appartenait à l'Ordre du Temple depuis 1230, avant d'être reconstruite par l'Ordre de Malte en 1778 et transformée en hôpital militaire suite aux sanglants combat du 18 au 21 juin 1815.


En 1998, le gouvernement maltais a autorisé l'ordre de Malte à reprendre possession du fort Saint-Ange de La Valette, mais l'ordre est resté essentiellement hospitalier; il soigne et vient en aide aux démunis. Par ailleurs, l'actuelle société de l'Ambulance Saint-Jean, arborant la croix de Malte comme logo, provient directement de cet ordre de chevalerie; il en est ainsi pour les Chevaliers de Colomb.

Partager cet article

Repost 0
Jehanne - dans Personnages Historiques

Présentation

  • : Vivre au Moyen âge
  • Vivre au Moyen âge
  • : Le blog vivre au Moyen âge a pour but de renseigner le lecteur sur les us et coutumes du Moyen âge. Les articles et iconographies publiées dans ce blog sont le fruit de mes recherches sur internet et dans les livres . Je ne suis pas auteur des textes publiés qui sont des citations extraites de mes trouvailles. Bon voyage dans le temps !!!!
  • Contact