Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 20:30

Les médecins de la peste.

 

 

 

 

peste610.gif

 

 

 

 

Le costume du médecin de la peste n’est pas un véritable déguisement mais plutôt un accoutrement porté par les "médecins de la peste", médecins qui allaient visiter les pestiférés, habillés comme décrit sur la photo.

 

En fait il ne s'agissait pas de médecins mais de prêtres, ils portaient une tunique de lin ou de toile cirée et un masque qui les faisaient ressembler à un grand oiseau dans lequel se trouvent des herbes contre l’odeur pestilentielle. Sur le masque, ils portaient des lunettes et ils étaient toujours accompagnés d'une baguette avec laquelle ils soulevaient les
vêtements des pestiférés, imaginant que masqué de la sorte la terrible maladie ne puisse pas l’atteindre.

Dans les hôpitaux les médecins n'approchent donc pas les malades, ils s'aspergent de vinaigre, pendant que les prêtres munis de masques à bec pointus donnent la communion ou l'extrême onction avec des cuillères d'argent fixées à de longues spatules...

Dès l'apparition de la maladie, Philippe VI demande à la faculté de rechercher les remèdes susceptibles de combattre la "pestilence".

Médecins et astronomes remettent bientôt au roi un traité qui recommande d'allumer des feux de bois odoriférants, de se baigner dans l'eau chaude, de ne pas trop manger; les viandes seront de préférence rôties ou accompagnées d'épices si elles sont bouillies. L'eau doit être distillée ou bouillie.

Les médecins recommandent enfin de " faire abstinence de femme..."

Quant aux remèdes, ils se limitent aux laxatifs et aux saignées qui aboutissent, en fait, à affaiblir le patient, plus réceptif encore à la maladie.

 

En fait, les populations luttent essentiellement contre l'épidémie par la fuite, gagnent les campagnes et les forêts où elles se réfugient dans des cabanes. Ceux qui ne s'enfuient pas s'enferment dans leurs maisons, comme l'imposent bientôt les autorités. Si la peste pénètre dans la maison, ces dernières font clouer portes et fenêtres. Seule une fenêtre
reste entrouverte, pour que l'on puisse ravitailler les habitants de la maison, à moins qu'on ne les oublie.

 

Lorsque les morts deviennent trop nombreux, on se contente souvent de les jeter dans les rues où les ramassent les membres des confréries. Les cadavres, entassés dans des charettes, sont ensuite hâtivement enfouis dans des fosses communes, hors des agglomérations.

Partager cet article

Repost 0
Jehanne - dans La Médecine

Présentation

  • : Vivre au Moyen âge
  • Vivre au Moyen âge
  • : Le blog vivre au Moyen âge a pour but de renseigner le lecteur sur les us et coutumes du Moyen âge. Les articles et iconographies publiées dans ce blog sont le fruit de mes recherches sur internet et dans les livres . Je ne suis pas auteur des textes publiés qui sont des citations extraites de mes trouvailles. Bon voyage dans le temps !!!!
  • Contact